Un tracteur à Paris, des chemises roses à la fête - Nantes

vendredi 21 septembre 2012. L'article sur le site ici.

Banderole

Des opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes ont manifesté, à Paris, lors de l'ouverture de la conférence environnementale. Mais, ils n'ont pu s'approcher du palais d'Iena. Les forces de l'ordre les ont parqués devant le musée Guimet, leur interdisant tout déplacement. Pendant trois bonnes heures, personne n'a pu bouger de là, pas même entrer au musée des Arts asiatiques et profiter de ses toilettes. Trois heures, c'est long, après quelques cafés. Une banderole, détournée de sa fonction première, a permis de sauver la pudeur et la dignité de quelques manifestantes. Et de faire baisser la pression.

Tracteur

D'autres opposants à l'aéroport ont été moins embêtés à Paris. Ces paysans étaient arrivés clandestinement sous la tour Eiffel, avec brebis, agneau et un tracteur. Malgré la présence policière, ils ont profité d'une relative liberté, pour le plus grand plaisir des touristes étrangers, et des très nombreux promeneurs. Profitant de l'aubaine, des mariés se sont fait photographier sur le tracteur couvert de pancartes (notre photo), beaucoup plus original que les habituelles limousines de location.

Rêves

Lors des journées parlementaires écologistes, à Nantes, le sénateur Ronan Dantec n'a pas hésité à aller chatouiller la ministre Delphine Batho sur le dossier de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Les autres ont été plus discrets. Ronan Dantec, seul parlementaire écolo à ne pas rêver à un portefeuille ministériel?

Vague

Au grand port maritime, des syndicalistes n'en sont pas revenus. À la place du vaguemestre, appelé à d'autres fonctions, c'est désormais un cadre qui va chercher le courrier à Montoir-de-Bretagne et le rapporte à Nantes. Tant qu'il n'y a pas de vague à l'âme.

Promotion

Jean-Marc Ayrault aime bien faire appel à des talents et des compétences qu'il a eu l'occasion d'apprécier. Ainsi l'élu nantais Yannick Guin s'est vu confier une mission. Il doit trouver comment mieux associer la recherche aux PME. Laurent Théry, qui fut le grand patron de la société chargée d'aménager l'île de Nantes, a été nommé préfet hors cadre, chargé du très sensible projet de l'agglomération Marseille-Provence. Et Jean Blaise ? Parmi deux ministres, on ne sait pas laquelle doit s'interroger : Aurélie Filipetti (Culture) ou sa collègue Sylvia Pinel, chargée du commerce et du tourisme.

Indices

Qui pour succéder à Alain Gralepois à la tête du PS de Loire-Atlantique ? Dimanche, à Préfailles, à la fête de rentrée, ceux des militants pas encore informés disposaient d'un indice. Alain Gralepois et Fabrice Roussel arboraient, l'un et l'autre, une chemise rose. Comme Jean-Marc Ayrault. Détail, à la différence du Premier ministre, ils portaient la leur par-dessus le pantalon. C'était vraiment la Fête de la (chemise) rose.

Camping-car

Dimanche à Préfailles, sur le coup de midi, tout le monde guettait l'arrivée du Premier ministre à la Fête de la rose. Et puis on a entendu des klaxons. Un magnifique camping-car rétro et bicolore est arrivé. Encore plus beau que celui que Jean-Marc Ayrault a usé sur les routes de vacances. Plus rutilant que celui de l'affiche du Voyage à Nantes. Déception, le camping-car a continué sa route. Et le Premier ministre est arrivé, plus tard, dans la voiture officielle. Une berline grise.

Duchesse

Claude Seyse fut surnommée la duchesse de Chantenay. C'était une façon amusante de saluer l'implication dans les dossiers locaux et la popularité, de cette pourtant très républicaine élue nantaise. Une autre dame vient d'être distinguée. C'était dimanche à la Fête de la rose. Très décontracté, le Premier ministre s'est incliné en un surprenant baisemain devant Catherine Touchefeu, élue elle aussi très républicaine de Doulon. Après la duchesse de Chantenay, voici la comtesse de Doulon.

Sénateurs

Dans son discours à Préfailles, le patron du PS a fait un joli lapsus. Évoquant les résultats de la liste de gauche, Alain Gralepois a rappelé l'élection de « deux sénateurs de gauche ». Il voulait dire « socialistes ». On ne sait ce qu'en pensera l'écologiste Ronan Dantec, troisième élu de la liste de gauche.

Changement

Jean-Marc Ayrault, son prédécesseur à la tête de Nantes Métropole, se faisait conduire en voiture avec chauffeur. Jeudi, Gilles Retière est arrivé à vélo à la présentation des grands projets pour l'île de Nantes. Ici aussi, le changement c'est maintenant.

M. PLOUF.