Le 17 janvier 2012 par Geneviève De Lacour

Le 2 juillet 1966, la France procède à son 1er essai nucléaire en Polynésie.

30 ans d’essais nucléaires en Polynésie française ont laissé des traces. Depuis 1966, date du premier tir, 193 essais ont été réalisés sur les atolls de Moruroa et Fangataufa, dont 41 dans l’atmosphère. Adoptée en commission du Sénat, la proposition de loi du sénateur polynésien Richard Tuheiava sera soumise au vote en séance publique le 18 janvier. Elle vise à mettre en place un suivi des conséquences environnementales des essais sur ces atolls, mesure qui avait été oubliée par la loi Morin de 2010 relative à l’indemnisation des victimes des essais.

«Le texte doit réparer une omission législative, la loi Morin de 2010 qui n'aborde que l'aspect sanitaire des essais nucléaires», a souligné Richard Tuheiava, lors d'une conférence de presse qui s'est ouverte aujourd’hui 17 janvier par la prière de John Doom, un opposant historique aux essais en Polynésie. Ce geste, traditionnel dans l'archipel, est totalement inédit au Sénat.

La suite ici : http://www.journaldelenvironnement.net/article/nous-voulons-clore-une-triste-page-de-la-polynesie,27078