Communiqué de Presse du Rassemblement Territoires44 faisant suite à la remise du rapport de médiation aéroport du grand ouest au premier Ministre le 13 décembre 2017

Nous retrouver pour retravailler sereinement à l’aménagement de la Loire-Atlantique !

Le rapport remis par les médiateurs au premier Ministre mercredi 13 décembre marque une étape importante dans la vie de ce dossier mais également pour le développement de notre département. Le rassemblement territoires 44 tient tout d’abord à souligner la qualité du travail effectué par les médiateurs. Ne pas avoir de tabou, poser toutes les hypothèses, les étudier et permettre des échanges n’étaient pas chose aisée dans le contexte de crispation extrême que nous connaissons depuis la consultation pour avis de juin 2016. Le Rassemblement Territoires 44 salue cette remise à plat du dossier, seule à même de permettre un retour au calme et à la sérénité, et regrette que certains élus importants de notre département n'aient pas souhaité s'y associer.

Sur le fond, le Rassemblement Territoires 44 retient qu’enfin, comme l’a indiqué le premier Ministre, une alternative crédible au transfert est possible et que la question qui se pose désormais à nous est bien celle du transfert à Notre-Dame-des-Landes versus l’optimisation de Nantes Atlantique.

Le Rassemblement constate également que bon nombre d’arguments jusqu’alors martelés (y compris lors de la consultation pour avis, quitte à la tordre) en faveur du transfert sont désormais remis en cause. De manière très claire, le rapport rappelle que le maintien de Nantes-Atlantique et son optimisation n’auront pas d’impact sur le lac de Grand-Lieu, à l'inverse de l'impact très important du transfert sur les zones humides, l'efficacité des mesures compensatoires étant qualifiées d'aléatoires par le rapport. Celui-ci nous apprend aussi que, non seulement les deux hypothèses sont équivalentes en termes de développement économique, mais que le transfert générerait inévitablement plus d’étalement urbain que l’optimisation de l’aéroport actuel.

Enfin, les membres de Territoires 44, élus de Loire-Atlantique, responsables et sensibles aux questions budgétaires auxquelles les collectivités doivent faire face aujourd’hui, notent que l’hypothèse de l’optimisation de Nantes-Atlantique est bien moins onéreuse qu’initialement annoncée et qu’elle permettrait des économies de 345M€ à 475M€.

Pour toutes ces raisons, le Rassemblement Territoires 44 souhaite que l’hypothèse de l’optimisation de Nantes-Atlantique soit retenue par le Président de la République.

Nous rappelons que dans un tel cas, il faudra accompagner les habitants et les élus de la zone concernée et permettre les investissements d'isolation – au plus vite – calculer de nouveau PEB et GES pour clarifier la situation, réduire voire supprimer les vols de nuit qui sont la première nuisance et modifier les procédures d'approche.

Le retour à l’Etat de droit dans la ZAD est également une préoccupation importante du Rassemblement. Dans le cas de l’optimisation de Nantes-Atlantique, il nous apparait important de conserver la maitrise foncière sur cette zone mais également d’accompagner les élus locaux et le monde agricole seuls à même de permettre un retour à l’Etat de droit sans heurt et dans la concertation avec les personnes impliquées.

Pour finir, le Rassemblement Territoires 44 constate que depuis bientôt 20 ans, le développement de notre département est bloqué, suspendu à la réalisation ou non du transfert. Pendant ce temps, le monde évolue avec entre autres, la remise en cause de la spécialisation énergétique de la Basse-Loire, sans réflexion collective sur l'accompagnement de cette transition. Il nous faut dès à présent retrouver les possibilités d’un travail en commun, entre tous les élus locaux, autour de l’enjeu majeur que représente l’aménagement de la Loire-Atlantique : la mobilité en sud Loire, qui peut être améliorée dans le cadre du maintien de Nantes-Atlantique, le développement des pôles secondaires qui doit faire l'objet d'une véritable stratégie de répartition de l'activité, notamment pour conforter les villes du nord du département, construire de nouveaux outils de répartition des richesses, de solidarité, etc.

Il est désormais temps de nous retrouver pour retravailler sereinement à l’aménagement de la Loire-Atlantique ! Territoires 44 s'y investira et proposera à tous des cadres de dialogue et de réflexion.

Territoires 44