Pour nourrir l'enthousiasme nécessaire à nos futurs débats et combats pour une application concrète de nos idées.

appel2Dimanche 6 mai, la gauche représentée par François Hollande a l'occasion de gagner l'élection présidentielle en France et ce, pour la première fois depuis 25 ans. C'est une chance historique que nous ne pouvons laisser passer. Il nous faut nous mobiliser massivement pour un succès qui ne doit souffrir d'aucune contestation et qui devra se prolonger par l'élection d'une majorité législative large, représentative de la diversité de la gauche française.

Même sur les sujets emblématiques des écologistes pour lesquels nous connaissons des divergences avec nos partenaires socialistes, il ne peut y avoir de confusion. Il n'existe aucune similitude entre le mépris opposé aux grévistes de la faim par Nicolas Sarkozy et l'ouverture de François Hollande se prononçant pour le gel des expropriations tant que les recours juridiques n'auront pas été instruits. Il n'y a pas non plus les mêmes perspectives politiques entre l'obstination du tout-nucléaire de Nicolas Sarkozy et la baisse progressive de la part de ce dernier dans le mix électrique, engagement de François Hollande, première étape vers la sortie du nucléaire.

Nous aurons encore à nous mobiliser demain et en premier lieu aux législatives, pour imposer les idées écologistes dans les politiques publiques que la gauche au pouvoir engagera dans les prochains mois.

Ne nous trompons pas de calendrier. Voter François Hollande dimanche, c'est faire preuve de responsabilité, et plus encore, cela nourrit l'enthousiasme dont nous aurons besoin pour engager les futurs débats et combats nécessaires à l'application concrète de nos idées.