Ronan Dantec soutient la représentation des supporters dans les instances du sport et la participation des supporters au capital des clubs. En effet, selon le sénateur, "le sport n'est pas l'affaire de quelques-uns mais un bien public et l'affaire de tous."

Il parraine les Assises du supportérisme initiées par le Conseil national des supporters de Football dont il est membre, dont la 3ème édition vient de se dérouler le 30 septembre en présence de Thierry Braillard, secrétaire d'Etat au sport.

L'association À la Nantaise veut faire rentrer le supporter dans les instances dirigeantes de la fédération et des clubs.

L'article de Pierre MOMBOISSE est en ligne ici.

Ils ont commencé en 2010 alors que le FC Nantes somnolait au fin fond du classement de Ligue 2. L'association À la Nantaise voulait rassembler tous les amoureux du club autour des valeurs qui ont fait son histoire. « Provoquer un élan de solidarité et de mobilisation pour aider ce club en souffrance à se reconstruire selon des valeurs et une identité qui ont fait sa force. S'ériger en interlocuteur représentatif et constructif. »

Six ans après, les Canaris sont à l'étage du dessus mais en grande difficulté. De son côté, l'association À la Nantaise n'a pas changé de discours, a poursuivi son chemin et joue les premiers rôles dans le milieu des supporters français.

Plus de 2 300 adhérents, 400 membres qui ont participé à une levée de fonds de 35 000 €, « soit 7 % du capital du FC Nantes », insiste Florian Le Teuff, le président de l'association.

Et cette année, une propension particulière à s'immiscer dans les affaires du football français. Une série de dispositifs, rédigés par À la Nantaise, a été adoptée par le parlement au printemps. Une autre proposition de loi a été déposée à l'Assemblée et au Sénat. L'objet : la représentation des supporters dans les organes de décision du football. Le grand combat de l'association.

Pour le véhiculer, une candidature à la présidence de la FFF (Fédération française de football, élection en mars, portée par Jean-Pierre Clavier, administrateur d'À la Nantaise et professeur des facultés de droit. « Du lobbying, pour faire parler de nous, puisque nous n'avons aucune chance. Il faut être parrainé et nous ne pouvons pas voter », regrette Florian Le Teuff.

Les assises du supporterisme au Sénat

À la Nantaise a aussi participé, vendredi, aux assises du supporterisme au Sénat. Ils ont causé de la place du supporter avec Didier Quillot, le directeur général exécutif de la Ligue professionnelle de football, Thierry Braillard, le secrétaire d'État aux Sports ou encore Marie-Georges Buffet, l'ex-ministre des Sports.

Ces actualités nationales qui n'empêchent pas l'association de lorgner encore et toujours sur la Beaujoire pour ne plus avoir une « gestion hors-sol. On souhaite que le club s'ouvre à l'actionnariat populaire. Pour être les premiers en France à concrétiser ce projet. Ce modèle de gouvernance a démontré son efficacité dans les grands pays de football. Kita partira un jour et il faudra que notre projet se mette en place. Car les supporters sont les seuls qui sont et seront toujours là dans un club. »

Et pour aller plus loin :

Le programme des 3èmes Assises du supportérisme le 30 septembre 2016 ici

Le site internet du Conseil national des supporters de Football ici

Le site internet d'A la nantaise (association très mobilisée sur le sujet) ici